Le Blog

 

La Barbe Bleue au collège !

juillet 2018

 
  • Images

 

La Barbe Bleue au collège !

juillet 2018

Trois classes du Collège Saint-Joseph Viala du 15ème arrondissement de Marseille ont vécu une année autour du conte aux travers d’ateliers de lecture, d’écriture et de pratique artistique. Ce projet s’est construit autour du spectacle La Barbe Bleue du chorégraphe Michel Kelemenis qui a adapté le célèbre conte.

Des propositions adaptées pour chacune des classes de cet établissement :

La classe de 3ème a bénéficié d’un parcours autour de la danse avec des ateliers de pratique menés par les danseurs Mylène Lamunière et Félix Heaulmes de la Cie Kelemenis. Ils ont pu découvrir le spectacle La Barbe Bleue au Théâtre Joliette en avril dernier. Pour parfaire leur connaissance sur la danse, les élèves se sont mis dans la peau d’un critique en réalisant leur propre Une de journal grâce à la mallette pédagogique data-danse.

Les 4ème ont quant à eux passé toute une après-midi au Théâtre Joliette pour un atelier d’écriture autour du conte, une visite des coulisses et un temps d’ouverture de répétition de La Barbe Bleue ainsi qu’un échange avec le chorégraphe Michel Kelemenis.

Les 8 élèves de la classe relais du Collège Viala se sont adonnés à la lecture de contes réécris par des auteurs contemporains. C’est autour de La véridique histoire du petit chaperon rouge de Gustave Akakpo, Alice et autres merveilles de Fabrice Melquiot, Cendrillon de Joël Pommerat, Le petit chaperon Uf de Jean-Claude Grumberg qu’ils se sont retrouvés. Cette classe a assisté au spectacle Passager Clandestin de la Cie arketal au Théâtre Joliette.

Une année riche pour ces trois classes qui ont pu mettre un pied au théâtre grâce à des ateliers de pratique, des rencontres, des temps d’échange et la découverte de spectacles.
Une fête des familles a eu lieu au sein de l'établissement où l'ensemble des parents ont pu découvrir les travaux des élèves (photos, Unes de jounal, textes écrits...).


Quelques retours des élèves de la classe de 3ème : 

Selon vous, en quoi consistait le projet ? (Sohane)
A danser, à libérer son corps et faire des mouvements de danse contemporaine.

Votre meilleur souvenir ? (Maïsa)
Le meilleur souvenir est le spectacle, c'était vraiment sympa et j'ai passé un bon moment.

Qu'avez vous le moins aimé ? (Alan)
Le fait d'être en chaussette et d'être au sol.

Selon vous, en quoi consistait le projet ? (Himene)
Ce projet était relié à notre séquence sur Ionesco où l'on assite à la déshumanisation, la perte de contrôle de son corps. Et la danse permet de se libérer de soi.

Une chose que vous avez découverte / apprise ? (Aissat) / (Anais)
J'ai appris que l'on peut danser avec tout le corps.
J'ai découvert que les danses pouvaient avoir être libre et avoir des mouvements plus lâches et aléatoires que d'autres.